Inégalités de genre : l’écart de salaire existe aussi entre les entreprises

En Europe, l’écart de salaire entre les hommes et les femmes a diminué de moitié depuis la fin des années 1990. Pourtant, depuis quelques années la réduction ne se poursuit pas. Une équipe de chercheurs en économie montre que les différences de rémunération entre les entreprises expliquent en grande partie ces inégalités.

 

Article rédigé par  Jan-Luca Hennig ( AMU, Faculté d’économie et de gestion, Aix-Marseille School of Economics) et Sophie Bourlet, journaliste scientifique, paru dans la revue Dialogues Economiques  le 27 mars 2024. 

 

Le 24 octobre 2023, les Islandaises, dont la Première ministre de l’époque Katrín Jakobsdóttir, se sont mises en grève pour protester contre les inégalités de salaire entre les femmes et les hommes, à poste équivalent et compétences égales. Bien que le pays soit le champion mondial en matière d’égalité de genre dans le classement international du Forum économique mondial, les habitantes de l’île y gagnent toujours en moyenne 9 % de moins que leurs concitoyens masculins. Au moment de la signature des accords de Beijing pour l’égalité des sexes en 1995, l’écart de salaires entre les femmes et les hommes était de 27 % au sein de l’Union européenne. En dix ans, il est passé à 17,6 % à 12,7 % en 2021. Mais la progression semble aujourd’hui stagner et montre de fortes disparités entre les pays. La Roumanie arrive en tête avec 3,6 % tandis que l’écart salarial estonien, bien qu’ayant fortement diminué, reste dernier du classement à 20,5 %. En France, l’écart stagne depuis une vingtaine d’années autour de 15 %. Ces différences sont calculées sur le taux horaire et ne prennent pas en compte le temps partiel. Elles peuvent être expliquées par le rôle assigné aux femmes dans l’éducation des enfants et de l’impact de la maternité dans l’évolution des carrières féminines. 

 

 
 
 
Les économistes Jan-Luca Hennig et Balazs Stadler tentent de mieux comprendre ces chiffres grâce aux données de l’enquête européenne Structure of earnings survey. Leur attention s’est portée sur le rôle des entreprises dans ces inégalités. Dans l’article “Firm-specific pay premiums and the gender wage gap in Europe”, publié par la revue scientifique Economica en 2023, ils cherchent à mieux comprendre les impacts des entreprises et des politiques publiques sur l’égalité femme-homme. La centralisation de la négociation salariale réduit les écarts au sein des entreprises, tandis que certaines politiques familiales réduisent les écarts entre les entreprises.
 

Différencier les écarts intra et inter-entreprises

D’après les résultats de l’étude, la participation des entreprises à l’écart salarial est de 30 % en moyenne dans l’Union européenne, avec une forte…
 
 
 
 
Passerelle entre recherche académique et société, Dialogues économiques est une revue numérique éditée par Aix-Marseille School of Economics (AMU, CNRS, EHESS, Centrale Méditerranée, Sciences Po Aix) qui donne les clefs du raisonnement économique à tous les citoyens.
 
Image d’en tête par Lerbank-bbk22 sur Adobe Stock
 

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
DIALOGUES ECONOMIQUES (4 juin 2024). Inégalités de genre : l’écart de salaire existe aussi entre les entreprises. Un Œil sur la Cité. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11rm2


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search